Textes permanents

Textes Permanents

 

 

 « Rien n’est solitaire, tout est solidaire.

l’homme est solidaire avec la planète, la planète

est solidaire avec le soleil, le soleil est solidaire

avec l’étoile, l’étoile est solidaire avec la nébuleuse,

la nébuleuse, groupe stellaire,

est solidaire avec l’infini.

Ôtez un terme de cette formule,

le polynôme se désorganise, l’équation chancelle,

la création n’a plus de sens dans le cosmos

et la démocratie n’a plus de sens sur la terre.

Donc, solidarité de tout avec tout, et

de chacun avec chaque chose.

la solidarité des hommes est le corollaire

invincible de la solidarité des univers.

le lien démocratique est de même nature

que le rayon solaire.

et, comme le vrai ne vit sur un point

qu’à la condition de vivre sur tous,

pour que l’homme soit solidaire avec l’homme,

il faut qu’il soit solidaire avec l’infini? »

Victor HUGO

Proses philosophiques, Partie 2, l’Âme

 

Tu seras un Homme mon fils

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d’un seul mot;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un Homme, mon fils.

Rudyard KIPLING

 

 

 Pensées de Jacques Brel               

    Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir, et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.

Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier.

 Je vous souhaite des passions.

Je vous souhaite des silences.

Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.                    

Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite surtout d’être Vous.

         

Jacques BREL

 

 

La Vie

La vie est une chance, saisis-la
La vie est beauté, admire-la
La vie est béatitude, savoure-la
La vie est un rêve, fais-en une réalité
La vie est un défi, fais lui face
La vie est un devoir, accomplis-le
La vie est un jeu, joue-la
La vie est précieuse, prends-en soin
La vie est une richesse, conserve-la
La vie est amour, jouis-en
La vie est un mystère, perce-le
La vie est promesse, remplis-la
La vie est tristesse, surmonte-le
La vie est un hymne, chante-la
La vie est combat, accepte-le

La vie est une tragédie, prends-la à bras le corps
La vie est une aventure, ose-la
La vie est bonheur, mérite-le
La vie est la vie, défends-la

Mère TERESA

 

 

Thérapeute

« Souviens-toi »

 Souviens-toi que le meilleur lieu de stage

Est ton cabinet de consultation

Ton meilleur professeur est le patient lui-même

Ton meilleur livre est tout ce qui sort de sa bouche

Ton meilleur remède est en lui

Et la maladie est ce qui le soigna le mieux

Jusqu’à t’avoir rencontré

Respecte tout cela

Ton cabinet

Ton patient

Ses paroles

Sa maladie

Et tu guériras de ton besoin de soigner

De combler ton manque

Mieux vaut écouter que trop parler

Mieux vaut être curieux que trop sûr de soi

Car trop souvent le soignant se soigne

En rendant malade l’autre

Sache que tu ne sais rien et tu sauras tout.

 Auteur inconnu

 

 

Un sourire

 Un sourire ne coute rien
Et produit beaucoup, Il enrichit ceux qui le reçoivent,
Sans appauvrir ceux qui le donnent.
Il ne dure qu’un instant,
Mais son souvenir est parfois éternel.
Personne n’est assez riche pour s’en passer.
Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter.
Il crée le bonheur au foyer,
soutient les affaires.
Il est le signe sensible de l’amitié.
Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
Rend du courage aux plus découragés.
Il ne peut ni s’acheter, ne se prêter, ni se voler.
Car c’est une chose qui n’a de valeur,
qu’à partir du moment où elle se donne.
Et si quelquefois vous rencontrez une personne
qui ne sait plus avoir le sourire,
Soyez généreux, donnez lui le vôtre.
Car nul n’a autant besoin d’un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres.

GANDHI

 

 

L’Art des Petits Pas

Seigneur, apprends-moi l’art des petits pas.

Je ne demande pas de miracles ni de visions,

Mais je demande la force pour le quotidien !

Rends-moi attentif et inventif pour saisir

Au bon moment les connaissances et expériences

Qui me touchent particulièrement.

Affermis mes choix

Dans la répartition de mon temps.

Donne-moi de sentir ce qui est essentiel

Et ce qui est secondaire.

Je demande la force, la maîtrise de soi et la mesure,

Que je ne me laisse pas emporter par la vie,

Mais que j’organise avec sagesse

Le déroulement de la journée.

Aide-moi à faire face aussi bien que possible

A l’immédiat et à reconnaître l’heure présente

Comme la plus importante.

Donne-moi de reconnaître avec lucidité

Que la vie s’accompagne de difficultés, d’échecs,

Qui sont occasions de croître et de mûrir.

Fais de moi un homme capable de rejoindre

Ceux qui gisent au fond.

Donne-moi non pas ce que je souhaite,

Mais ce dont j’ai besoin.

Apprends-moi l’art des petits pa

de SAINT-EXUPERY

 

 

INVICTUS

Dans les ténèbres qui m’enserrent,

Noires comme un puits où l’on se noie,

Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,

Pour mon âme invincible et fière,

 Dans de cruelles circonstances,

Je n’ai ni gémi ni pleuré,

Meurtri par cette existence,

Je suis debout bien que blessé,

 En ce lieu de colère et de pleurs,

Se profile l’ombre de la mort,

Et je ne sais ce que me réserve le sort,

Mais je suis et je resterai sans peur,

 Aussi étroit soit le chemin,

Nombreux les châtiments infâmes,

Je suis le maître de mon destin,

Je suis le capitaine de mon âme.

 NELSON MANDELA

Nelson MANDELA

Notre Peur

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question : “ Qui suis-je, moi, pour être brillant, talentueux et merveilleux ? ”

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre et vivre petit ne rends pas service au monde,

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres,

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous,

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous, et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres…

Nelson Mandela, discours d’investiture, 1994.

Nelson MANDELA

 

 

Prière de Saint François d’Assise

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix!

Là où il y a de la haine, que je mette l’amour.

Là où il y a l’offense, que je mette le pardon.

Là où il y a la discorde, que je mette l’union.

Là ou il y a l’erreur, que je mette la vérité.

Là où il y a le doute, que je mette la foi.

Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.

Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière.

Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant

à être consolé…qu’à consoler

à être compris…qu’à comprendre

à être aimé…qu’à aimer

Car

c’est en donnant…qu’on reçoit

c’est en s’oubliant …qu’on trouve

c’est en pardonnant…qu’on est pardonné

c’est en mourant…qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

St François d’ASSISE

 

 

Un Chemin Pré-Cieux

SIRET: 523 991  065 00013


[audio:http://www.unefeealacle.com/reiki/audio/1.mp3|autostart=yes|loop=yes]